Orthodontie - spécificités pour Ehlers-Danlos et hyperlaxité

Publié le par Cascades

Orthodontie - spécificités pour Ehlers-Danlos et hyperlaxité

Pour soigner un patient avec un syndrome d'Ehlers-Danlos, un dentiste a déjà beaucoup de particularités à respecter, que je détaille ici.

Pour un orthodontiste, c'est encore plus dur, car on recherche des déplacements dentaires, et cela revient à essayer de manipuler un pantin qui se désarticule facilement. Quelqu'un a traduit le mot SED par Squelette Entièrement Désarticulé, et c'est malheureusement complètement vrai...

Les praticiens doivent donc être conscients du risque de luxation méniscale des ATM et se souvenir qu'une fois qu'une articulation a trouvé son chemin de luxation, elle se luxera toujours, même si elle a été remise en place correctement. Il faut donc éviter que l'orthodontie crée des luxations méniscales (=SADAM).

La difficulté va être de trouver un orthondontiste capable de gérer ce genre de pathologie, ce n'est pas facile du tout... Je recommande fortement la consultation d'un occlusodontiste (à défaut un bon ostéopathe) pour déterminer la place exacte de la mandibule, car une personne hyperlaxe ne peut souvent pas le faire toute seule... L'orthodontiste pense qu'il peut la trouver, mais je suis la preuve (multiple !) qu'il ne peut pas.

 

Les contraintes sont donc les suivantes :

- aucune traction sur les articulations lors du passage aux élastiques. Voir mon article ici, sur les effets sur les articulations de la mâchoire, à lire absolument en cas de Classe II ou Classe III. Les articulations ne sont pas capables de tenir une tension, même minime, ce qui fait qu'un ancrage osseux sera moins nocif qu'une liaison élastique entre les 2 maxillaires. (Pas de bielles ni d'activateur)

 

- limiter tous les élastiques. Une ligature métal sera toujours préférable à une chaînette élastique (il faut refuser les chaînettes, en rose ci-dessous).  La pression latérale sur l'émail doit aussi être limitée.

- pas de stripping, l'émail est déjà très fin et très sensible aux caries, même avec une bonne hygiène dentaire.

- polissage des dents le moins fréquent possible (ils polissent les dents afin que la colle des "bagues" tiennent mieux). L'émail est toujours aussi fin...

- séparateurs souples plutôt que séparateurs métal. Les dents bougent vite et les séparateurs vont vite assez s'enfoncer dans la gencive...

- les attaches les plus petites ne sont pas les plus indiquées : une plus grande surface de contact protège plus l'émail. Idéalement, on préfèrera de pas mettre d'attaches, car l'émail résiste mal aux cisaillements des déplacements et aux polissages répétés.

- choisir les attaches les plus rondes, les moins nocives pour les muqueuses qui se déchirent facilement. On voit dans l'image ci-dessous que les attaches céramique ou porcelaine peuvent être plus carrées, plus blessantes que les métalliques. Mon expérience de ces attaches-là a été très dure, notamment au niveau des canines où les picots sont très saillants.

 

Dans les attaches métal, les picots des canines peuvent être retirés ou modifiés manuellement, leur contact est donc plus agréable. Il faudra peut-être opter pour un modèle tout métal, qui sera plus doux.

 

- les attaches autoligaturantes seront mieux acceptées, car moins élastiques, mais il faut qu'elles soient douces au toucher. (les SPEED Braces ne sont pas douces au toucher !)

- tous les petits crochets des attaches et bagues doivent être rabattus pour limiter les déchirures des joues et de la langue. (Perso, j'ai aujourd'hui des "tranchées" dans les joues à cause de ces crochets)

- ordonnance de kiné maxillo faciale obligatoire avec un spécialiste.

- hydropulseur doux fortement recommandé

- ne pas hésiter à demander des injections de botox dans les masséters si les douleurs de traitement sont trop violentes. (chez un chirurgien maxillo)

- occlusodontiste ou ostéo obligatoire lors du passage aux élastiques. Je recommande très très fortement d'aller voir un ostéopathe dans les 2 heures avant chaque rdv d'orthodontiste et de ne pas remettre les élastiques entre les 2 rdv. Le but est d'éviter que l'orthodontiste ne cale la mandibule dans une position qui va exercer une traction, même minime, ce dont le patient ne s'apercevra pas à cause de son hyperlaxité.

 

Je conseille donc de venir voir votre praticien avec toutes ces infos et de discuter avec lui avant du plan de traitement, de toucher les appareils proposés et de choisir les plus doux.

 

Aujourd'hui, avec les informations que j'ai, il me semble que le traitement par "aligners"/gouttières de type Invisalign serait le moins agressif pour l'émail des dents (et pour les muqueuses). Il y a bien des petits taquets collés sur certaines dents, mais la surface et la pression sont moindres. 
En revanche, ce n'est pas remboursé par toutes les mutuelles et ce type de traitement n'est pas possible pour toutes les pathologies. (Cela ne l'était pas pour moi).

 

N'hésitez pas à poser des questions, je suis en plein milieu de mon deuxième traitement orthodontique, pour corriger les erreurs faites par le premier traitement, qui n'avait pas pris en compte mon hyperlaxité. Il y a quand même eu pas mal d'erreurs sur mon 2e traitement.  J'ai même dû subir une opération bi-maxillaire : je pourrai donc répondre à pas mal de questions sur ces sujets.

D'autres articles sur les problèmes dentaires sont disponibles, (injections, kiné maxillo avec adresses, occlusodontie avec adresses) à consulter ici...

Par ailleurs, les traitements d'occlusodontie et d'orthodontie ont une forte influence sur les problèmes de statique, un travail de rééquilibrage du corps sera donc nécessaire tout au long du traitement, je parle ici de différentes méthodes de rééducation essayées.

J'espère que cet article vous a plu. En voici d'autres sur le sujet :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Bonjour, merci pour votre article. Le dentiste de ma fille veut lui appliquer sur les dents du vernis au fluor. Est-ce compatible avec le SED ? Il a insisté mais j'ai tenu bon et j'ai dit que je voulais attendre d'en savoir plus sur ce sujet. qu'en pensez-vous ?
Répondre
C
Bonjour, je ne sais vraiment pas, je suis désolée. Je n'ai jamais eu de retour concernant ce vernis.<br /> Mon avis, vraiment très personnel, sur la question est que, de mon côté, le fluor n'a pas protégé mes dents, mais il était en dentifrice, pas en vernis. Le fluor n'est actuellement pas recommandé par les naturopathes. <br /> En revanche, le fait que l'application de vernis doive être refaite 2 fois par an indique que le produit se dissout progressivement, ce qui me plairait plutôt. (moins pour le prix...)<br /> Les scellements de sillons, en revanche, je suis à 100 pour :) <br /> <br /> Concernant le vernis, je suis tombée sur cette étude de 70 pages, plutôt en faveur...<br /> https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjQzpaA1LjhAhVCHqwKHTxPDYEQFjABegQIABAC&url=http%3A%2F%2Farchive.bu.univ-nantes.fr%2Fpollux%2Ffichiers%2Fdownload%2F7f41c1c7-ae44-4fa4-b5d6-fb44d051f775&usg=AOvVaw3roU19G5giEvZVY4qNwLpH<br /> <br />
F
Bonsoir. Je lis attentivement tout ce qui concerne les dents sur votre blog. Lors de mon adolescence, en pleine errance médicale, j'ai eu des "soins" d'orthodontie quiqui à mon humble avis n'ont pas arranger les choses. Je pense que le pire fut lorsque l'on a découvert que j'avais une canine coincée dans le palais. J'ai subi une opération pour la tracter vers la gencive au bon emplacement. Un fil de fer a été collé sur la fameuse canine et relier à la barre de mon appareil dentaire. Tous les mois l'orthodentiste tractait la dent en tirant sur le fil avec une pince puis en enroulait le restant du fil sur la barre, laissant toujours un bout dépassé qui m'arrachait la peau à l'intérieur de la bouche. Une véritable torture sans anesthésie. Déjà l'opération fut longue et douloureuse et a nécessité beaucoup d'injection pour anesthésier la douleur. J'ai fini par dire stop. Tant pis si ma dent était de travers. Le problème c'est que encore maintenant je ressens des douleurs au niveau de la gencive à cet endroit. Ma dent a poussé petit à petit mais cela reste douloureux et à mon avis cause d'autres problèmes comme une mauvaise position de la mâchoire. J'avais 18 ans et j'ai été diagnostiquée à 33 ans. Maintenant je doit rattraper toutes les erreurs qui ont été commises pendant ces 4 ans de traitement (de 15 à 19 ans) et j'avoue être perdue par toutes les attention que mon cas demande à cause du SED. Peut-être pouvez vous éclairer ma lanterne ?
Répondre
C
Bonsoir,<br /> effectivement, ça a l'air compliqué :). Le mot "errance médical" me parle, c'est tellement ça !!!<br /> <br /> Dans votre cas, je commencera par aller voir un occlusodontiste s'il y en a un dans votre coin et aussi un kiné maxillo, qui est plus facile à trouver. Cela permettra de trouver la bonne position de la mâchoire. Un bon ostéo peut le faire aussi, mais ce n'est pas facile d'en trouver qui soient à l'aise avec cette zone-là.<br /> Les douleurs dans la gencive, ça peut être dû à la dent elle-même, à une sur-occlusion (trop de contact entre cette dent et une autre) ou à un problème articulatoire. (et aussi une infection, mais ça se voit sur les radio).<br /> Ensuite, possibilité de gouttière d'occlusion puis peut-être modification de la forme des dents par l'occlusodontiste. Ou, dans les cas extrêmes, de nouveau de l'orthodontie)<br /> Vous êtes dans quelle région ? J'ai fait un petit annuaire des occluso, il n'est malheureusement pas assez fourni, mais il y aura peut-être votre bonheur.<br /> Pour la kiné maxillo, mon article donne beaucoup plus d'adresses...
P
Bonjour.<br /> Tout d'abord merci. J'ai eu des bagues petite et aujourd.hui c'est une catastrophe. Je porte d'ailleurs une gouttiere car ma machoire subluxe et j'ai tellement de trous dans l'email que bonjour l'etat des dents! <br /> Je m'inquiete pour ma fille en fait. Elle commence un traitement avec un disjoncteur pour ecarter la machoire puis un appareil de nuit pour reduire l'ecart entre les deux machoires ( en haut ca avance beaucoup). Et pour finif l'orthodontiste prevoit des bagues ( pour le moment elle n'en veut pas et vu ce que ca a donne pour moi je suis pas chaude) avez vous des conseils concernant le disjoncteur ? J'ai peur de lui causer plus de probleme au final. <br /> Bonne journee
Répondre
C
une précision. Certains orthodontistes proposent des appareils combinant disjoncteur et activateur. Il est possible de séparer les deux.<br /> Pour les hyperlaxes, ma recommandation serait un disjoncteur seul (pour écarter le palais si nécessaire), mais jamais combiné à un activateur...
C
Bonjour,<br /> ma fille a son disjoncteur pour le moment, et je dois dire que ça se passe sans problème. Disjoncteur = écartement du palais, mais qui ne touche pas les articulations.<br /> En revanche, l'activateur, qui est l'appareil pour avancer la mandibule, c'est ça qui m'a bousillé les articulations (cf. mon article sur Hyperlaxité et rétrognathie). Je l'ai interdit pour ma fille. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée pour votre fille si elle est hyperlaxe.<br /> Quant aux bagues, vu le peu de déplacement à faire, j'étais d'accord, mais dès le premier jour, une bague a fissuré l'émail d'une dent (comme si elle avait reçu un choc, mais elle n'en a pas eu), donc j'ai fait retirer les bagues.<br /> Je cherche aujourd'hui pour ma fille une solution avec Invisalign qui a l'air de plus respecter l'émail.<br /> <br /> De mon côté, j'ai eu des bagues en étant ado et cela a fissuré l'émail de toutes mes dents. Je suis de nouveau en traitement ortho avec bagues (pas eu le choix...) et je vois bien que mes dents sont encore plus abîmées.<br /> Le problème est qu'à chaque changement de bague, l'ortho enlève la colle en polissant la dent. Même si la couche d'émail enlevée est infime à chaque fois, comme c'est répété, à la longue, l'émail finit par être très abîmé, je trouve.<br /> <br /> Vous pouvez montrer mon article sur la rétrognathie à un orthodontiste. Je suis prête à en discuter avec lui s'il le veut. Mais en gros, pour les personnes hyperlaxes rétrognathes, l'activateur devrait être interdit, les ATM ne résisteront pas. <br /> <br /> Ensuite, la seule solution restera sans doute l'opération d'avancée de la mandibule, à faire dès que possible (en fonction de la fin de la croissance). Mais honnêtement, une opération, c'est rien du tout par rapport à une luxation des ATM, l'arthrose et la destruction des disques articulaires que je traîne depuis 30 ans... <br /> Désolée d'être aussi franche...
O
Merci pour l'article !!
Répondre
C
Avec plaisir :)